La Main - Fr M5

Fourmillement Poulies digitales Aponévrose palmaire Hamatum Canal de guyon Canal carpien Radius distal Ligament latérale interne Articulation inter-phalangienne Articulation trapezo-métacarpienne Scaphoïde Première coulisse des extenseurs Unguéal Articulation inter phalangienne distale Articulation inter phalangienne proximale Articulation métacarpo phalangienne Articulation médio-carpienne Articulation radio-carpienne Ligament triangulaire Radius distal Articulation radio ulnaire distale

"Fracture du boxeur"  -
Fracture du col et diaphyse de métacarpien

Mots clés :

Fracture de métacarpien
Coup de poing
Fracture du boxeur

Symptômes :

Il s’agit très souvent d’une fracture du 5ème métacarpien. Cette fracture est la plus fréquentes des fractures de la main. Surnomée «fracture du boxer» car elle se voit souvent dans le cadre de bagarre, elle est également présente dans les chutes.
Il existe un craquement parfois audible avec immédiatement une intense douleur. Un hématome apparait rapidement avec formation d’une bosse sur la partie dorsale de la main.
Une déformation avec trouble de rotation du doigt (clinodactylie) peut être présente.

Clinodactylie

Pathologie :

La fracture concerne le plus souvent la zone appelé col du métacarpien.  Cette zone est une zone qui accepte un grand déplacement sans avoir de retentissement fonctionnel et consolide facilement. C’est pour cela que même déplacée un traitement orthopédique peut être proposé. Ceci s’applique aux fractures du col du 5ème métacarpien.

Dans le cadre de fractures autre que le 5ème métacarpien ou que la zone du col du métacarpien une prise en charge chirurgicale peut être proposée car la tolérance est moins bonne que sur le 5ème métacarpien. De plus, l’âge, la pratique sportive, la pratique d’un instrument de musique sont des facteurs pouvant influencer la prise en charge.

Traitement :

Pour une fracture du col du 5ème métacarpien (fracture du boxeur), la prise en charge orthopédique par une immobilisation type «Thomine» pour 4 semaines est la règle.

Si il existe un ou des facteurs nécessitant une prise en charge chirurgicale (type de fracture, trouble rotatoire, angulation majeure, fracture ouverte, fractures multiples...) différents types de chirurgie peuvent être proposés allant du brochage à la plaque ou au vissage...

FoucherFrmeta

 

Une kinésithérapie complémentaire est nécessaire pour récupérer la fonction de la main.

Les principales séquelles sont représentées par la présence d’une «boule» ou bosse dans la partie dorsale de la main correspondant au cal osseux de consolidation de la fracture