La Main - Poulie digitale

Fourmillement Poulies digitales Aponévrose palmaire Hamatum Canal de guyon Canal carpien Radius distal Ligament latérale interne Articulation inter-phalangienne Articulation trapezo-métacarpienne Scaphoïde Première coulisse des extenseurs Unguéal Articulation inter phalangienne distale Articulation inter phalangienne proximale Articulation métacarpo phalangienne Articulation médio-carpienne Articulation radio-carpienne Ligament triangulaire Radius distal Articulation radio ulnaire distale

Le doigt à ressaut

Doigt à ressaut

Mots clés :

Douleur, ressaut, blocage du doigt au réveil.

Symptômes :

     Blocage du doigt en position repliée en particulier au réveil, le phénomène cède par la suite d'une manière brusque en s'accompagnant d'une sensation de ressaut.

     Arrêt brusque dans le mouvement de flexion (le fait de ramener le doigt dans la paume de la main) ou d'extension (le fait de relever le doigt en direction du dos de la main)

Pathologie :

     Les tendons fléchisseurs passent dans des poulies fibreuses inextensibles au niveau des doigts. Un conflit se produit entre les tendons et leurs poulies, entrainant un épaississement soit de la gaine des tendons, soit de la poulie. Ce qui entraine un blocage du doigt lors de l'extension ou la flexion, en particulier le matin au réveil. Le phénomène évolue vers un cercle vicieux: le frottement épaissit le tendon qui augmente le frottement et ainsi de suite.

     La conséquence de ce conflit est un blocage du tendon au niveau de la poulie. Ces phénomènes sont plus fréquents chez les femmes en particulier durant la péri-ménopause et la grossesse. 

Traitement :

     Le traitement est tout d'abord médical, avec une infiltration de dérivés cortisonés au niveau du ou des doigts atteints. Cette infiltration résout parfois de manière définitive le problème. Dans d'autres cas, une réapparition des symptômes se fait de manière plus ou moins rapide.

     Il ne faut pas procéder à plus de deux ou trois infiltrations par doigt, car il y a un risque de lésion des tendons fléchisseurs.

     En cas d'échec du traitement médical, un traitement chirurgical est possible. Une courte incision permet de libérer la coulisse sténosante libérant ainsi le tendon qui glisse à nouveau normalement. Aucune immobilisation n'est nécessaire après l'opération et une reprise rapide des activités est le plus souvent possible.


Pathologies liées

- Canal carpien

Liens

- Wikipedia

Rupture de poulie

Rupture de poulie digitale

Mots clés :

Douleur, claquement, gonflement de la base du doigt. Impossibilité de flexion.
Accident d'escalade

Symptômes :

Fréquemment il existe un claquement nettement audible lors de l’accident, accident d’escalade en général. Une douleur et un gonflement au niveau de la base du doigt apparaissent. La mobilisation est possible mais douloureuse avec parfois un phénomène de corde d’arc visible.

Pathologie :

Il s'agit probablement de la rupture d'une poulie du canal digital. Il s'agit d'un tunnel fibreux dans lequel coulissent les tendons fléchisseurs. Cette lésion est associée fréquemment avec une erreur de préparation physique: manque d'hydratation, reprise trop rapide à un niveau élevé, etc..
Il est possible que cette rupture soit asymptomatique à moyen terme chez des grimpeurs de niveau intermédiaire. Par contre, chez le pratiquant régulier une rupture complète sera associée avec une perte de niveau et parfois l'impossibilité de la reprise de l'activité.

Les examens complémentaires à réaliser sont en première intention une échographie et si la lésion est étendue une IRM.

Il existe deux types de lésions:
-Les lésions partielles ou incomplètes:
dans ce cas, il n'y a pas de phénomène de corde d'arc (les tendons fléchisseurs fonctionnent normalement), mais il existe une douleur importante à la base du doigt associée à une inflammation du tendon pouvant empêcher la flexion complète du doigt atteint.

- Les lésions complètes:
Il existe un phénomène de corde d'arc. Le doigt ne peut plus s'enrouler complètement dans la paume de la main.

Traitement :

Le traitement dans les lésions incomplètes, est un traitement non chirurgical, associant une bague de compression digitale pendant 45 jours associée, si l'inflammation est importante, à une infiltration de dérivés cortisonés. Une reprise des activités type escalade est autorisée à 6 semaines en insistant sur une reprise progressive accompagnée d'une hygiène de vie correcte (importance de l'hydratation).

Dans le cas de lésions complètes et complexes, en particulier chez les grimpeurs, il est légitime de proposer dans ce cas une réparation chirurgicale. Une rééducation est nécessaire pour récupérer une mobilité complète en 4 à 6 semaines. L'escalade peut être reprise vers 3 mois, en insistant sur une reprise progressive accompagnée d'une hygiène de vie correcte (importance de l'hydratation).