La Main - Première coulisse des extenseurs

FourmillementPoulies digitalesAponévrose palmaireHamatumCanal de guyonCanal carpienRadius distalLigament latérale interneArticulation inter-phalangienneArticulation trapezo-métacarpienneScaphoïdePremière coulisse des extenseursUnguéalArticulation inter phalangienne distaleArticulation inter phalangienne proximaleArticulation métacarpo phalangienneArticulation médio-carpienneArticulation radio-carpienneLigament triangulaireRadius distalArticulation radio ulnaire distale

Tendinite de De Quervain

Mots clés :

Douleur, gonflement, perte de force à la base du pouce

Symptômes :

Les manifestations sont principalement une douleur et un gonflement sur le versant externe du poignet (à la base du pouce). La douleur est majorée lors de la mobilisation du pouce, en particulier en extension (relèvement du pouce). Une crépitation (sensation de marche sur de la neige) peut être présente à la palpation de la zone.

Pathologie :

Il s'agit probablement d'une ténosynovite sténosante de De Quervain. Les tendons abducteur et court extenseur du pouce passent à ce niveau dans un tunnel fibreux inextensible. Un conflit ou/et une lésion à ce niveau (maladies inflammatoires, traumatismes répétés) déclenchent le gonflement et la douleur soit de manière progressive sur plusieurs mois, soit plus brutalement suite à des efforts importants. Ce problème peut être lié soit à une réduction du diamètre (sténose) du tunnel fibreux, soit à une inflammation de la gaine des tendons (augmentation de volume des tendons).

Une échographie retrouve la plupart du temps un épanchement péri-tendineux et parfois des adhérences entre des cloisons inter-tendineuses.

La maladie évolue souvent naturellement vers la guérison spontanée en 16 à 18 mois. Il est parfois nécessaire de modifier le poste de travail dans certaines professions, afin de limiter les mouvements aggravants la pathologie.

Traitement :

Le traitement est tout d'abord médical, associant des anti-douleurs et anti-inflammatoires à une orthèse de repos nocturne. Un arrêt des activités professionnelles est souvent necessaire.
Une infiltration est parfois réalisée dans les cas rebelles.DeQuervattelle

Si ce traitement bien suivie pendant 3 mois n'est pas efficace, des thérapies manuelles peuvent être mises en place: mésothérapies, ondes de choc etc..

Si après 6 mois de traitements, les douleurs n'ont toujours pas disparue, le traitement chirurgical sera proposé.
Il s'agit d'effectuer un agrandissement du tunnel fibreux et la section des cloisons, si elles existent, par l'intermédiaire d'une courte incision de 2 à 3 cm sur le bord externe du poignet.
Le délai de récupération est d'environ 3 mois, mais parfois dans certaines formes rebelles, il est plus long.

Pathologies liées

- Rhizarthrose (Arthrose trapezo-Métacarpienne)

Liens

- Wikipédia