Le Coude - Nerf ulnaire

Biceps Loge antérieur avant bras Nerf ulnaire Epitrochlée Articulation huméro ulnaire Nerf radial Triceps Humérus Biceps Loge postérieur avant bras Tête radiale Epicondyle Olécrane

Compression du nerf ulnaire au coude

Mots clés :

Perte de force de la main
Fourmillement, paresthésie, picotement dans l'annulaire et l'auriculaire
Griffe digitale
Perte des muscles de la main

Symptômes :

Apparition de 'fourmis ou picotement" dans l'auriculaire et aussi l'annulaire. Cette sensation peut aller jusqu'à une perte de la sensibilité de ses deux doigts. Dans les stade tardifs une diminution de la force de la main peut apparaitre associée ou non à une perte de volume des muscles de la main. Parfois ( dans les instabilités) des douleurs peuvent être associées au coude lors des mouvements.UlnaireamyotrophieUlnairegriffe

Pathologie :

Il s'agit d'une compression du nerf ulnaire au niveau du coude. A ce niveau, le nerf passe au contact de l'os de l'humérus dans un tunnel étroit. La moindre modification à ce niveau, du contenu ou du contenant, entraine une compression du nerf qui se traduit au début par l'apparition de fourmis dans le petit doigt et l'annulaire. Cette sensation s'appelle une « acroparesthésie ».

Si la compression n'est pas guérie, le déficit va s'aggraver avec une atteinte motrice (diminution de force) et une atteinte sensitive (diminution de la sensibilité). Si cette compression se poursuit, il existera des déformations des doigts (griffe ulnaire)

La seule solution, pour lever la compression, est une intervention chirurgicale: une neurolyse plus ou moins associée à une transposition (modification du trajet du nerf).

Traitement :

Le premier traitement est un traitement médical en l'absence de signes de gravité. Il s'agit de la mise en place d'orthèses de repos, de traitements anti inflammatoires. Si ce traitement est inefficace ou qu'il existe des complications, le traitement est chirurgical. En fonction de l'atteinte, il existe plusieurs techniques:

A) S'il n'existe pas de déficit sensitif ou moteur:
une libération « in situ » à ciel ouvert ou sous endoscopie. Il faut libérer le nerf des différents tissus qui le comprime (fascia, cloisons fibreuses). Cette opération est faite soit avec une ouverture classique (ciel ouvert), soit par endoscopie avec un plus petite incision. Aucune technique n'est supérieure à une autre sur le long terme. L'endoscopie permet de diminuer les douleurs post opératoires dans les premier mois.

Le délai d'amélioration des acroparesthésies est long à obtenir entre 3 et 6 mois. La reprise des activités sportives est possible dès la troisième semaine.Nerfulnaireneurolyse

B) S'il existe un déficit sensitif et moteur :
il faut réaliser une transposition. Le nerf est déplacé dans un autre territoire du bras sans arrêter sa continuité. Cette intervention est réalisée avec une ouverture cutanée. Les délais de récupération sont plus long entre 6 et 9 mois, et si le déficit sensitif et moteur est important, la récupération est souvent partielle.NerfulnaireTRANSPO

Quelque soit le geste réalisé, la chirurgie est faite en ambulatoire, si les conditions sont réunies. Des soins locaux sont nécessaires pendant 3 semaines. La reprise des activités sportives est possible au bout de 3 semaines.