L'épaule - Acromion

AcromionArticulation acromio claviculaireArticulation sterno claviculaireArticulation gléno huméraleLong bicepsAcromionGlène postérieurCoiffe des rotateursDeltoïdeBiceps distalTriceps distal
Coiffe des rotateurs

Syndrome sous acromial

Mots clés :

Douleur de l’épaule
Douleur à l’élévation et la descente du bras
Craquement dans l'épaule

Symptômes :

La douleur survient lors de l’élévation du bras en général au delà du plan de l’horizontale. Elle est vive et peut irradier dans le cou ou le coude. La poursuite de l’élévation est possible avec diminution de la douleur une fois un cap douloureux passé. Cette douleur peut réapparaître à la descente du bras.

Pathologie :

L’élévation du bras résulte d’un mécanisme complexe entre les structures musculaires et l’anatomie osseuse de l’épaule. Dans certaines cas (accident sportif ou professionnel, travail répétitif avec les bras en élévation ...) un déséquilibre peut se produire avec pour conséquences l'installation de douleur chronique sur l'épaule.
 En fait, la tête de l’humérus vient en butée contre l’acromion à cause d’un déséquilibre musculaire. Ce dysfonctionnement entraîne des douleurs ainsi que la possibilité de rompre les tendons de l'épaule par usure (coiffe des rotateurs). La conséquence est dans un premier temps des douleurs (syndrome sous acromial), puis une impossibilité de lever le bras (rupture de la coiffe des rotateurs) et enfin une usure globale de l'épaule (arthrose ou omarthrose excentrée).

Certaines formes anatomiques particulières de l’acromion peuvent favoriser la rupture tendineuse.

Acromion

Un examen clinique et une radiographie de l’épaule permettent de faire le diagnostic dans un stade initial.

Traitement :

Le traitement consiste tout d’abord en un «rééquilibre de l’épaule». Des séances de kinésithérapie sont prescrites avec un travail régulier afin de retrouver une mobilité satisfaisant. Dans certains cas avec des douleurs importantes, une infiltration dans l'espace sous acromial (espace de glissement) peut être nécessaire pour diminuer les douleurs et aider au mieux la rééducation.   Lorsqu’un travail de kinésithérapie ne suffit pas ou que les lésions anatomiques sont importantes (rupture tendineuse, bec acromial...) une prise en charge chirurgicale peut être réalsiée.

La chirurgie est réalisée sous arthroscopie (vidéo chirurgie). Elle a pour but de nettoyer l'inflammation de l'épaule et corriger l’architecture osseuse si nécessaire (bec acromial...). Elle permet également de réaliser des gestes associés si nécessaire en fonction des lésions constatées en pré-opératoire ou pendant la chirurgie: réparations de coiffe des rotateurs, geste sur le biceps, traitement d’une arthrose acromio-claviculaire... Un programme de kinésithérapie complémentaire est nécessaire dans tout les cas pour retrouver un équilibre correct de l’épaule.