L'épaule - Luxation d’épaule

Acromion Articulation acromio claviculaire Articulation sterno claviculaire Articulation gléno humérale Long biceps Acromion Glène postérieur Coiffe des rotateurs Deltoïde Biceps distal Triceps distal

Instabilité gléno humérale

Mots clés :

Dislocation, déboitement, luxation de l'épaule. Accident sportif (rugby, vélo, ski...)

Symptômes :

Il s'agit souvent d'un traumatisme violent de chute avec réception sur la main. Une sensation de déboitement ou luxation est fréquemment ressentie avec une importante douleur. Immédiatement après la lésion il est impossible de se servir de son bras. D'autre fois il s'agit d'une sensation de déboitement, d'instabilité ou de ressaut lors des mouvements du bras en arrière de l'épaule.

Pathologie :

Il s'agit d'une instabilité d'épaule. Les structures ligamentaires (les haubans, le système de contrôle passif du mouvement) de l'articulation ne peuvent plus maintenir de manière efficace les structures osseuses. Lors de certains mouvements les structures osseuses se déplacent jusqu'à ne plus avoir de contact normal, l'articulation se déboite (luxation). Parfois, il existe simplement une sensation d'instabilité sans véritable épisode de luxation. L'examen clinique du praticien va rechercher tout d'abord si vous présenter des critères d'hyper laxité. Les patients, atteints d'hyper laxité, présentent une souplesse accrue des articulations car l'élément qui constitue leur ligament (le collagène) est plus souple que la normale.

Ensuite, le praticien recherchera si vous présentez un syndrome (un ensemble de signes cliniques) d'instabilité gléno-humérale et quelle est sa direction (en avant (antérieure), en arrière (postérieure), dans toutes les positions (multidirectionnelle).

Il faut également distinguer les patients qui présentent une instabilité volontaire. C'est à dire qu'il reproduise de manière volontaire le déboitement de l'épaule. Ces patients ne présentent que rarement une indication chirurgicale, il s'agit plus d'une indication d'éducation. Dans les autres cas, il existe toujours un choc entrainant la luxation initiale, elle est involontaire. L'instabilité antéro-inférieure est la plus fréquente en post traumatique. Lors du premier épisode, l'articulation luxée est remise en place dans un service d'urgences le plus rapidement possible. Une immobilisation est mise en place pour 3 semaines, afin d'assurer la cicatrisation des tissus abimés lors de la luxation. Ensuite une rééducation est débutée afin de récupérer les mobilités de l'épaule, et de renforcer les muscles de l'épaule qui s'opposent à la luxation antéro inférieure (le faisceau antérieur du muscle deltoide et le muscle subscapulaire). Le plus souvent la reprise des activités est possible dans un délai de 3 mois. Luxepaule Lorsque les épisodes sont trop fréquents, il est nécessaire de faire un bilan complémentaire. La référence actuelle est l'arthro-scanner. Il permet d'évaluer l'ensemble des lésions osseuses et ligamentaires à l'origine de l'instabilité. En fonction des lésions, il existe deux types de chirurgie. ButeeTDM

Traitement :

Soit il n'y a que des lésions ligamentaires: l'intervention le plus souvent proposé est une remise en tension des ligaments. C'est l'intervention de Bankart. Elle se réalise sous arthroscopie. Le ligament gléno huméral inférieur est refixé sur la scapula (omoplate) à l'aide d'ancres. Il est nécessaire que pour cette intervention soit efficace que le ligament soit bien fixé sur l'autre versant osseux (humérus). Si cela n'est pas le cas, il faut alors réaliser soit une intervention de type butée osseuse ou une réinsertion sur le versant humérale. Cette intervention permet une reprise des activités sportives dans un délai de 6 à 9 mois. Bank Soit il existe des lésions ligamentaires et osseuses, ou le patient(e) pratique des sports de contact violent (hand ball, rugby): l'intervention proposée est la réalisation d'une butée osseuse coracoïdienne. Cette intervention est réalisée soit à ciel ouvert, soit par arthroscopie par certaines équipes spécialisées. Un fragment d'os (la coracoïde) est prélevé avec le tendon du biceps, ce fragment est repositionné à l'aide d'une vis ou deux en regard de l'articulation afin de la stabiliser. Cette intervention permet une reprise de toutes les activités de contact dans un délai de 6 à 9 mois. Cette intervention présente le plus faible taux de récidive. ButeeRX Butee4 Pour les sportifs de haut niveau: niveau national et/ou international: De plus en plus d'équipes s'orientent vers une réparation chirurgicale des lésions dès le premier épisode, afin d'éviter la pérennisation de lésions pouvant aboutir à une sub-luxation ou une luxation récidivante, empêchant le retour au meilleur niveau, dans des délais rapides. Cette attitude n'est pas encore recommandée pour les patients non sportifs de haut niveau.

Pathologies liées :

- Traumatisme sportif: rugby